ven
.
22
.
mar
Révolte sensible n°1 : Diggers & Yippies + "Tout !"
Révolte sensible n°1 : Diggers & Yippies + "Tout !"

Deux soirées autour du rapport entre art, vie et lutte au tournant des années 60 et 70. Jeudi 14 mars Manus MacGrogan parlera du journal ovni des maos-spontex de VLR : "TOUT !". Vendredi 15 mars John Jordan fera une présentation des mouvements Diggers et Yippies.

— ATTENTION CHANGEMENT DE PROGRAMME —
la présentation sur les Diggers et les Yippies a été décalée au vendredi 22 mars (19h00)
&&
la présentation de ’TOUT’ avancée au jeudi 14 mars (19h30)

Mêler l’art et la vie, tel est le projet de certains depuis environ 150
ans. Mais à y regarder de plus près, les plus fervents partisans de
cette réconciliation sont autant de parties prenantes dans les
mouvements révolutionnaires de leur temps : William Morris et le
mouvement libertaire anglais, Dada et la révolution allemande, les
situationnistes et l’insubordination de la décennie 68, etc. La vie et
l’art y sont donc mêlés avec la lutte dans une évidence telle qu’elle
n’est pas même exprimée. Art, vie et lutte, voilà la trinité que nous
voulons travailler avec ce cycle Révolte sensible, qu’on espère
régulier.

Pour démarrer ce travail ce sont les années 1960 et 1970 qui seront le
théâtre des gens qui vont nous intéresser.

L’ensemble des interventions se dérouleront à la Maison de la grève, au
37 rue Legraverend à Rennes.

jeudi 14 mars à 19h30

DIGGERS, YIPPIES, ETC. avec John Jordan Quand de jeunes hippies américains mêlent happenings, vie et politique

dans les années 1960-70, le cocktail est détonnant. Immenses fêtes
psychédéliques gratuites, ouvertures de magasins gratuits, cantines
gratuites à l’air libre avec viande volée et références à John Cage,
pièces de théâtre sauvages, tracts enflammés.

vendredi 15 mars à 19h

TOUT ! avec Manus McGrogan

Le journal Tout !, organe de presse lancée par le groupe Vive la
révolution, a été de ces titres qui ont secoué le gauchisme en France au
début des années 1970. À mi-chemin entre les publications mao et les
journaux de la presse underground américaine, le journal mao-spontexo-désirant aura eu une courte vie, mais suffisamment intense pour attirer 100.000 lecteur. Manus McGrogan, auteur d’une thèse et d’un livre sur le sujet, nous en parlera.

Révolte sensible n°1 commence la semaine précedente avec 2 soirées autour de 68 à Rennes :

mercredi 6 mars à 19h
THÉÂTRE EN LUTTE

Rennes, années 68, le monde du théâtre est bouillonnant et les question
politiques l’animent vivement. Une jeune chercheuse viendra nous parler
des réflexions et des actions de l’époque sur la fonction des maisons de
la culture en train d’être ouvertes, sur le théâtre ouvrier ou le
théâtre d’agit-prop’, on aura là un panorama localisé, une histoire qui
s’est passée dans les rues et dans les salles que l’on fréquente.

jeudi 7 mars à 19h30
Soirée de sortie du n°2 du zine « Les événements de mai-juin 1968 à
Rennes » (il y aura aussi le n°1). On en profitera pour lire quelques
textes, articles, tracts du Mai 68 rennais et discuter de manière
informelle de cette période fameuse lors d’une cantine.