CONCERT LE 8 DÉCEMBRE 17H30

Dim. 8 décembre 2019
à 17h30

Duo percussif de WILL GUTHRIE et CAMILLE EMAILLE
Solo électronique de _J

1 - Camille Émaille & Will Guthrie (percussions foisonnantes & polyrythmie véhémente)

Will Guthrie et Camille Émaille partagent un même goût assez immodéré de l’invention sonore pour dépasser le cadre de leurs percussions obliques. Instruments communs (ou pas), démarches et parcours singuliers, sensibilité à ne pas dérouler le catalogue d’un instrument aussi riche que la batterie augmentée, pour que la musique dépasse le médium, la percussion comme pouls vibrant sur le Cosmos, la création d’un espace de liberté commun ouvert à l’improvisation et au transfert des énergies. Au-delà de toute théorie et intention, les deux musiciens se laisseront embarquer l’un par l’autre sans pour autant se perdre, entre peaux et métaux, rythmes et matières sonores.

Nous sommes ravis de retrouver Will Guthrie pour cette proposition en duo qui marque son grand retour dans le plat pays brétillien, après les concerts légendaires de The Ames Room et autres Edgar au café La Bascule, de The Sommes Ensemble et autres solos chez les amis de la Maison de la Grève ou du festival Autres Mesures, et d’accueillir la nouvelle venue Émaille, avec qui il oeuvre au sein de l’Ensemble Nist-Nah (http://www.will-guthrie.com/index.php?/projects/ensemble-nist-nah), supergroupe de 8 musicien(ne)s d’âge et d’horizons divers au service de nouvelles hybridations entre pratiques contemporaines et polyrythmie foisonnantes sur gamelan.

WILL GUTHRIE : Batteur et percussionniste australien installé à Nantes, Will Guthrie travaille dans différents styles et domaines musicaux : musique improvisée, expérimentale, free-jazz, free-rock, composition, électro-acoustique etc. Tant dans son jeu que dans ses collaborations, il fait fi des catégories et pousse les frontières de nombreux styles musicaux pour proposer en solo ou avec divers combos une forme particulière tout en énergie et cohérence. Il a produit plusieurs disques en solo ainsi qu’avec d’autres artistes et a joué dans moults festivals ou scènes tant en Europe, qu’en Asie et Océanie.

Il a étudié la musique et l’improvisation au Victorian College of The Arts de Melbourne, et a commencé à jouer professionnellement à l’âge de 17 ans dans différentes musiques et courants musicaux jazz, hip-hop, musique africaine, flamenco, mais aussi pour la danse et théâtre. En 1997 avec le guitariste Ren Walters, il commence à organiser des concerts DIY hebdomadaires : la série des "Improvised Tuesdays" au "Make It Up Club" dédié aux musiques expérimentales et improvisées. A Nantes, il a fait partie de l’association Cable# qui organisait des concerts régulièrement et un festival de haute volée chaque année pendant une bonne dizaine d’années jusqu’en 2016.

Il se produit tour à tour en solo ou dans The Ames Room (free puzzle jazz avec Jean-Luc Guionnet et Clayton Thomas), Elwood & Guthrie (mutant folk avec Scott Stroud), Thymolphtalein (électronique/acoustique, composition/organisation avec Anthony Pateras, Natasha Anderson, Jérôme Noetinger & Clayton Thomas), WAV2, Charlie Charlie... et collabore fréquemment avec ses comparses Oren Ambarchi, Ferran Fages, Jean-Philippe Gross, Anthony Pateras, Keith Rowe, David Maranha, Erell Latimier, Robbie Avenaim, Helmut Schäfer, Mark Simmonds, Roscoe Mitchell de l’Art Ensemble Of Chicage etc.

http://www.will-guthrie.com

https://willguthrie.bandcamp.com

CAMILLE ÉMAILLE : Originaire d’un village du Mercantour dans les Alpes Maritimes, Camille Émaille a fait son apprentissage classique à Nice et à Strasbourg, puis elle est partie voir ailleurs ce qui se passait et notamment en Suisse à la Musik Akademie de Bâle. Elle y a rencontré le guitariste-improvisateur et compositeur Fred Frith qui lui a soufflé l’idée d’aller étudier au Mills College d’Oakland aux Etats-Unis. A Bâle, avec le Collectif Dièze elle a organisé des concerts sauvages dans des lieux habituellement fermés au public, mais dont l’histoire et l’acoustique sont suffisamment forts pour être investis par les musiques innovatrices.

Jeune recrue des scènes de l’improvisation non idiomatique, on la croise depuis deux ans en solo, ou avec des vétérans tels que Peter Brötzmann, Lê Quan Ninh, ou encore Mette Rasmussen... Tout aussi à l’aise dans la recherche sonore post-John Cage que dans l’improvisation libre, son set de percussions intègre cordes et autres résonateurs attaqués à l’archet, boîte de conserve défoncées, ou encore percussions moyen-orientales telles que le davul ou le tampan, pour des sets hautement immersifs et texturés.

https://camilleemaille.com

https://camilleemaille.bandcamp.com

2 - _J (solo d’électronique bigarrée pour situations imaginistes)

Jean-Christophe Masson alias _J, appartient à cette génération post-Residents marquée par les zébrures z’ et hybridations des musiques de traverse. Guitariste-bassiste des 1ères moutures de l’éminente STPO (la Société des Timides à la Parade des Oiseaux), il a fait partie du combo dada Les Mammouths et du duo Enihcam (J et JimB), laboratoire de broyage sonore à base d’interférences contre-nature cherchant une 3ème voie entre chasse aux sons, improvisation et certaines musiques électroniques (Brian Eno, Bruce Gilbert, Merzbow etc.). Tiers machiniste d’Élémarsons pendant 10 ans, "la seule formation officielle de punk méticuleux" aux côtés de François Coquet et LL De Mars, on le retrouve depuis quelques années à la batterie ferrailleuse de Central Massif.

Infos & écoutes :

http://dufond.free.fr
http://enihcam.free.fr